Où manger japonais à Marseille?

Dans toutes les grandes villes on trouve facilement des restaurants dont les spécialités viennent du bout du monde. Marseille, avec le quartier du cours Julien, en est bel et bien la preuve. Pourtant ici comme ailleurs, lorsque l’on veut vraiment manger une spécialité du bout du monde, il faut savoir ce que l’on veut. On peut dans notre cité phocéenne manger chinois ou japonais comme dans toutes les grandes villes d’Europe, mais est-on toujours sûr de manger vraiment chinois ou japonais ? Bien sûr nous disons tous : ce soir, on se fait un chinois. Mais qui a déjà dégusté des plats vraiment issus de la gastronomie chinoise à Marseille ? De même, nombreux seront ceux qui seront surpris de le lire mais au Japon, on ne mange que très rarement des sushis, alors que nous, ravis d’en manger – des bons comme des moins bons d’ailleurs – sommes persuadés de déguster une spécialité nippone. Mais alors est-il possible de manger vraiment japonais quelque part en ville ? Une vraie merveille pour les papilles !

Okaâsan, la cuisine de la maman japonaise

Dans la rue des Trois Rois, dans le quartier du cours Ju, on trouve un petit restaurant qui ne paye pas de mine, et devant lequel nombreux sont les touristes et les locaux qui passent sans s’y arrêter. On lit effectivement l’enseigne d’Okaâsan qu’il s’agit d’un restaurant japonais, mais qui ne sert pas de sushi ! Aucun poisson cru au menu ! Pourtant il suffit de s’y asseoir un soir pour découvrir la véritable tradition culinaire du Pays du Soleil Levant.

Aux fourneaux une cuisinière japonaise, marseillaise d’adoption, concocte les plats que lui faisait sa maman lorsqu’elle était enfant, là-bas, dans l’archipel nippon. La particularité de ce restaurant de cuisine familiale japonaise, c’est que sa carte varie en permanence. En fonction des goûts et des envies de sa chef, la carte propose chaque mois des plats différents. Une nouvelle spécialité typiquement japonaise est donc à découvrir tous les mois. Les curieux comme les gourmands y retournent sans hésiter.

Wok and Rolls : tradition et sushis

Un peu plus loin, dans le même quartier, une petite ruelle descend de la rue des Trois Rois vers le cours Julien, elle s’appelle rue Crudère. On y trouve une autre petite merveille de la gastronomie nippone : le restaurant Wok and Rolls. Pourquoi ce nom aux consonances musicales ? Tout simplement parce que l’on y sert principalement de la cuisine au wok, mais aussi de merveilleux makis. Dans une ambiance confinée de petite gargote, on y déguste des saveurs extraordinaires, d’une finesse sans égal sur la place de Marseille.

Hormis les célèbres katsus sur lit de nouilles sautées, kara age et autres tempuras – les fritures façon nippone – on retrouve des classiques des amateurs de makis : les California et les makis à l’avocat. Si vous devez absolument goûter l’une des spécialités du cherf, ne passez surtout pas à côté des shake furai, ces makis au fromage cuits en tempura, sur lesquels est disposé un tartare de saumon et ciboulette d’une finesse sans pareille.

Seiiki Le Yen, le plus célèbre restaurant japonais de la ville

Pour avoir à la carte le plus grand nombre de sushis, de makis, de rolls et autres sashimis, tatakis, chirashis ou encore temakis, direction l’avenue du Prado pour pousser les portes du plus connu des restaurants asiatiques de Marseille : Seiiki Leyen, Leyen pour les connaisseurs. Qui n’est jamais sorti du cinéma le Prado la faim au ventre, pour aller ensuite se restaurer dans cet établissement qui n’a plus besoin de publicité tellement sa réputation s’est répandue à travers tous les quartiers de ville ? Vous ? Eh bien la prochaine fois que vous sortez en couple ou entre amis, n’ayez pas une hésitation : allez manger au Yen.

Même si vous n’aimez pas le poisson cru, qu’à cela ne tienne : vous trouverez là aussi d’autres spécialités culinaires japonaises : harumakis – les nems japonais – mais aussi brochettes et yakitoris, yakisobas – les nouilles sautées devant vous par les cuisiniers sur leurs plaques appelées tenpayakis – … Plus grands que les deux autres restaurants cités ci-dessus, il dispose d’un nombre de places assises plus conséquent, soit autour de grandes tablées, soit de plus petites tables plus intimes. A vous de choisir, mais surtout : régalez-vous !

Laissez votre commentaire