La New York latine : Buenos Aires

Buenos Aires a été surnommée le “Paris de l’Amérique du Sud” pour de nombreuses raisons. La capitale argentine est aménagée de manière à inclure plusieurs plazas vertes, le shopping est abondant et les restaurants sont nombreux.  Les amateurs d’art y trouveront leur compte et le tango bat son plein dans les rues, comme s’il savait qu’il était proche de sa source. image : carte de l’Argentine La ville est divisée en plusieurs quartiers ou barrios. Il n’y a pas de “quartier gay” particulier, bien que la ville dans son ensemble soit très libérale (les mariages homosexuels ont été légalisés sans grande protestation). Palermo, qui est encore subdivisé, est le plus grand barrio, offrant d’excellents magasins et une pléthore de boîtes de nuit et de restaurants. Mais ceux-ci ne sont pas limités à ce seul quartier.

Se rendre sur place et se déplacer

Les vols à destination de Buenos Aires sont généralement chers et certains ressortissants doivent payer un droit d’entrée (“droit de réciprocité”), mais les déplacements à l’intérieur de la ville sont bon marché. Une fois arrivé, le voyage en taxi jusqu’à votre lieu de séjour est une véritable montagne russe, les chauffeurs de taxi considérant généralement les marquages au sol comme une décoration. Le système de métro (tren subterráneo) est efficace, mais il peut être fréquemment bondé. La plupart des habitants préfèrent utiliser les bus, qui couvrent également un plus grand réseau.

Hébergement

Il est facile de trouver des hôtels et des appartements à louer, mais les B&B sont habituellement plus confortables et plus personnels, tout en étant plus abordables. Le Tesorito B&B est situé au cœur de Palermo. Cette résidence conviviale et gay-friendly présente un excellent rapport qualité-prix et est bien desservie par les transports en commun. Si vous souhaitez être plus proche de la vie nocturne ou du shopping haut de gamme et économiser quelques pesos, essayez le Palermo Viejo B&B, de style dortoir.  Bien qu’un peu plus éloigné des arrêts de métro, la ville est facilement accessible par une agréable promenade.

Cuisine

La viande est un aliment de base important ici et les parillas (grillades) sont aussi courantes que les cafés de New York ou de Londres. Si vous aimez le steak, vous en trouverez beaucoup à votre goût ici.  Les pâtes sont également populaires. Pour vous asseoir en plein air, essayez La Cabrera pour de grandes portions et pour regarder la ville s’animer dans le quartier de Palermo Viejo. Si vous vous sentez un peu romantique, il n’y a pas de meilleur endroit que El Portrillo. Outre la qualité de la nourriture et du service, vous pourrez dîner en regardant les lumières scintiller sur le Rio de la Plata. image : Le barrio “La Boca” a une saveur européenne.

Tango

Le tango est partout et il existe de nombreux cours accessibles pour ceux qui veulent s’essayer à cette danse passionnément expressive. S’il est courant de voir des partenaires de danse du même sexe, cela ne signifie pas nécessairement que les danseurs sont gays (cela fait partie du riche héritage du tango), mais des cours de tango gay sont proposés tous les jours par La Marshall (le lieu change à tour de rôle, alors consultez le site web pour connaître les horaires). Regarder du tango professionnel est une chose de pure sensualité. Le Rojo Tango Show n’est qu’un des nombreux spectacles professionnels qui se déroulent au Faena Hotel, un hôtel design situé sur le Rio de la Plata. Présenté dans une salle en velours rouge, le spectacle comprend un repas de trois plats et du vin ou du champagne à volonté.

Art

L’art se présente sous deux formes à Buenos Aires : en intérieur et en extérieur. Le Malba abrite une incroyable collection de certains des maîtres peintres argentins ainsi que d’autres artistes latins, dont Frieda Kahlo et Diego Rivera. Attention, la plupart des musées n’ont pas ou peu de traduction en français ou anglais. Les places de la ville (et le jardin botanique) présentent un large éventail de sculptures. image : La Casa Rosada

Don’t Cry for me Argentina

Il est impossible d’aller à Buenos Aires sans faire le rapprochement avec “Evita”. Eva Duarte de Perón était une femme puissante (et souvent incomprise). Sortant de la pauvreté, elle est devenue l’une des femmes les plus influentes du monde, la simple mention de son nom créant des controverses politiques pendant de nombreuses années. La Casa Rosada (visites guidées disponibles le week-end) est située au centre de la Plaza de Mayo. Le Museo Evita, consacré à sa vie, préserve son héritage avec des vêtements, des photos, des extraits de films et la première carte de vote d’une femme argentine : # 0,000.001.  Le cimetière de Recoleta abrite l'(ex-)élite du pays et la tombe de la “Familia de Duarte” est devenue l’une des parcelles les plus visitées, mais il vaut la peine d’explorer le reste du cimetière également.

En dehors de Buenos Aires

L’Argentine peut se vanter d’avoir l’une des campagnes les plus diversifiées au monde. Les régions tropicales du nord (où se trouvent les chutes d’Iguazú) contrastent avec la Pampa, terre du Gaucho, tout comme les vignobles experts de Mendoza contrastent avec la pointe sud du pays : la porte de l’Antarctique. Alors si vous en avez l’occasion, faites quelques excursions en dehors des limites de la ville. image : Puerto Madero

Quelques faits intéressants…

  • Buenos Aires signifie “bons vents”.
  • La grasse matinée est un mode de vie en Argentine – et pas seulement pour le week-end.
  • Il peut être moins cher de se faire livrer du café que de l’acheter et de le boire dans un café.
Alors révisez votre espagnol et vivez pleinement dans l’une des villes les plus importantes du monde.  Avec des galeries et des musées qui ouvrent tard, des restaurants qui servent au-delà de la mi-journée, la vie est plus facile.

Laissez votre commentaire